Test des accessoires de la Surface Pro

Le 02/06/2013

La Microsoft Surface Pro que j’ai reçu il y a maintenant plus d’une semaine et dont je vous ai donné mon opinion dessus dans un article précèdent, était accompagnée également de son stylet qui est fourni sans frais supplémentaire et la Type Cover qui est elle disponible avec un supplément de 129.99€. Et ça tombe bien car avec ma Surface RT que j’ai depuis plus de 7 mois j’avais aussi pris une Touch Cover, un moyen qui m’a permis de comparer les deux versions du clavier-protection de la famille Surface. Je vous propose donc une présentation de ces trois accessoires différents pour vous montrer en quoi ils sont utiles et ce qu’ils les diffèrent (dans le cas de la Touch et Type Cover).

 

Le stylet

Ne vous méprenez pas, le stylet de la Surface Pro (ne fonctionne pas avec la version RT) n’est pas un stylet classique comme on en retrouve par millions sur Internet à parfois même quelques centimes l’unité, celui-ci cache plusieurs fonctionnalités qui vous permettront d’utiliser la Surface Pro sans jamais avoir besoin d’une souris.

Le survol

Bien sûr comme tous les stylets, le stylet de la Surface Pro permet de cliquer plus précisément qu’avec le doigt et de dessiner plus facilement sur des logiciels comme Photoshop ou des applications comme Fresh Paint, mais il permet aussi de simuler le survol du curseur de la souris. En effet, en approchant le stylet à 5cm minium environ de l’écran on peut voir le curseur s’afficher, même si l’icône n’est pas une flèche mais un simple point. On peut par la suite survoler par exemple un menu déroulant, la barre de progression d’une vidéo Youtube pour voir un aperçu de la vidéo au moment désiré, etc. Il s’avèrera donc très utile dans des cas où il est demandé une action possible uniquement avec une souris et non adapté à un usage tactile mais aussi pour choisir encore plus précisément ce que l’on souhaite avant même de cliquer.

Le clic droit simplifié

Si comme au tactile, il est possible de faire un clic droit avec le stylet en restant appuyé longuement sur l’écran, il existe aussi une autre technique bien plus pratique et plus efficace avec ce stylet. Le bout magnétisé du stylet pour l’accrocher à la tablette cache aussi un bouton qui en restant appuyé dessus permet de simuler le clic droit. Ainsi en restant appuyé sur ce bouton vous pouvez faire un clic droit juste d’un seul clic et plusieurs fois de suite, ce qui s’avère très pratique comme pour la sélection de plusieurs tuiles par exemple.

La gomme

Et au bout du stylet comme sur un vrai crayon on retrouve une gomme. Bien évidemment ce n’est pas une vrai gomme mais une gomme électronique, elle n’effacera pas vos ratures faites sur une feuille de papier mais celles que vous avez faites sur votre Surface Pro, sur Photoshop ou Fresh Paint par exemple. Il peut-être utile également pour effacer vos fautes d’écriture lors de l’utilisation du clavier manuscrit où encore une fois le stylet s’avère plus pratique.

 

Les Touch & Type Cover

Les Touch et Type Cover sont tous deux des claviers qui font office de protection, mais ils se différencient tout de même par le type de clavier intégré.

La Touch Cover

Des touches non physiques

La Touch Cover arbore un clavier avec des touches non physiques mais seulement dessinées équipées d’une technologie permettant de savoir si elles sont pressées ou non. Ainsi quand vous déposez vous mains dessus par mégarde rien ne se passera car les touches ne seront pas sollicitées. Elles ne répondront donc que quand elles détecteront que vous êtes en train de taper un texte, elles détectent simplement la pression exercée sur elles voilà tout. Et étant donné que les touches ne sont pas physiques elles ne peuvent pas être retirées, donc pas de soucie à se faire pour les colériques, taper du poing sur sa Touch Cover ne fera pas partir les touches en l’air.

La vitesse de frappe

Autrement d’un point de vue vitesse de frappe, la Touch Cover est plus rapide que le clavier tactile ça c’est sûr mais pas autant qu’un clavier avec des touches physiques, le système de détection de pression inclue en effet quelques erreurs et donc parfois même si vous avez l’impression d’avoir appuyé sur une touche eh bien ce n’est pas vraiment le cas car vous n’y êtes pas allé assez fort. Mais le problème le plus courant reste celui des erreurs de frappes 2 ou 3 fois plus courantes que sur un clavier physique.

La mobilité

Néanmoins d’un point de vue mobilité la Touch Cover est parfaite. Etant l’un des claviers les plus fins au monde, elle joue parfaitement son rôle de protection et apporte une agréable sensation de douceur dans sa version noire grâce à son dos comme en velours ou une petite touche de couleur pour la version bleue. Et grâce à un accéléromètre intégré, en fonction de la position de la Touch Cover les touches ne seront pas toujours activées. Par exemple, quand vous la rabattez en arrière les touches seront désactivées automatiquement.

La Type Cover

Des touches physiques

La Type Cover est elle une version équipée de touches physiques procurant en plus une sensation plus agréable que sur un clavier physique classique. Et bien évidemment, si vous laissez vos mains dessus contrairement à la Touch Cover, eh bien le clavier se mettra à retranscrire un charabia incompréhensible, expérience que tout le monde a connu au moins une fois.

La vitesse de frappe

La vitesse de frappe avec la Type Cover est largement supérieure à celle du clavier tactile ou encore de la Touch Cover. Les touches répondent très bien et je me vois plus écrire un article avec une Type Cover qu’avec une Touch Cover. Les erreurs de frappes sont aussi peu fréquentes, personnellement j’en fais moins que sur le clavier de mon ordinateur ou de n’importe quel ordinateur que j’ai pu utiliser jusqu’ici, et je tape plus vite par la même occasion.

La mobilité

La Type Cover est presque aussi pratique d’un point de vue mobilité que la Touch Cover, mais son épaisseur plus importante fait qu’elle ne joue pas aussi bien son rôle de protection que la Touch Cover même si elle se débrouille assez bien quand même. Et si la Type Cover est équipé du même accéléromètre et donc du même système que la Touch Cover pour désactiver les touches quand cela est nécessaire, utiliser la Surface Pro avec la Type Cover rabattue derrière procure un confort bien moins important qu’avec la Touch Cover à cause de la sensation d’appuyer sur les touches physiques qui est plutôt déroutant.

 

Conclusion

En conclusion, le stylet procure toutes les possibilités offertes par une souris et même en mieux dans de nombreux cas et en plus pas besoin de payer pour se le procurer, il est fourni avec. Quant à la Touch Cover et la Type Cover, l’une remporte l’avantage de la mobilité avec un profil très fin et des touches qui ne vous dérangeront jamais quand vous ne souhaitez pas les utiliser et l’autre remporte celui de la vitesse de frappe avec des touches physiques et confortables. La Touch Cover s’associe donc mieux avec la Surface RT qui met plus en avant la mobilité et la Type Cover plus avec une Surface Pro pour compléter son côté plus professionnel, à part si on souhaite lier les deux.


Catégories : À la une,Microsoft Surface,Tablette,Windows 8


Smartphone & CO est inactif

 

Ce blog est désormais inactif. Toutefois, vous pouvez continuer à suivre mon travail en tant que développeur sur mon compte Twitter.

 

Fermer